Aaron Copland

Né à New York de parents juifs émigrés de Lituanie, Aaron Copland suit l’enseignement du pianiste Ricardo Viñes au Conservatoire américain de Fontainebleau de 1921 à 1924. Il y est également élève de Nadia Boulanger en harmonie et en composition. Ses premières œuvres sont créées dès son retour aux États-Unis, notamment son Concerto pour piano sous la direction de Serge Koussevitzky en 1927 ; Copland restera d’ailleurs proche des activités de ce dernier au sein de l’Orchestre symphonique de Boston et de sa fondation toute sa vie. 1930 est l’année de la composition de ses Variations pour piano qui s’imposent rapidement dans le répertoire. Après avoir fondé l’American Composer’s Alliance et joué un rôle actif dans le League of Composers, section américaine de la Société Internationale pour la Musique Contemporaine, il s’impose véritablement sur la scène musicale en composant des œuvres telles les ballets Billy the Kid ou encore Appalachian Spring, prix Pulitzer 1945. Récompensé d’un Oscar en 1949 pour sa musique du film L’Héritière, lauréat du Prix de Rome américain en 1951, Aaron Copland est l’auteur d’un corpus important, successivement marqué par le néoclassicisme, le jazz, Schoenberg, l’avant-garde américaine et le sérialisme. Il a été l’ami et le conseiller de jeunes musiciens parmi lesquels Leonard Bernstein.

CB-T