Amy Beach

Enfant précoce, Amy Beach reçoit ses premières leçons de piano de sa mère. Principalement autodidacte, elle se forme en étudiant des partitions telles Le Clavier bien tempéré de Bach et fait ses débuts professionnels en 1883. Deux ans plus tard, elle se produit aux côtés de l’Orchestre Symphonique de Boston. À la demande de son mari, épousé la même année, elle réduit ses apparitions publiques et se consacre à la composition. En 1892, elle rencontre un large succès avec sa Messe en mi bémol majeur, qui lui vaut d’être reconnue comme la première femme compositrice américaine. Elle est également l’auteur, entre autres, d’une Symphonie Gaélique, qui inclut des mélodies irlandaises, d’un Concerto pour piano ainsi que d’une centaine de chansons. En 1910, à la mort de son époux, elle effectue une triomphante tournée de récitals en Europe ; le Vieux Continent, particulièrement l’Allemagne, découvre également ses talents de compositrice. De retour aux États-Unis, elle s’engage dans plusieurs institutions ; elle est en 1925 co-fondatrice et première présidente de la Société des Femmes Compositrices Américaines.

CB-T