Alexander Ghindin

Né en 1977 à Moscou, Alexander Ghindin est en 1994 le plus jeune finaliste de l’histoire du Concours International Tchaïkovsky. Recevant deux ans plus tard le Deuxième Prix du Concours Reine Elisabeth de Belgique, il remporte aussi, en 2007, le Premier Prix du Concours International de Piano de Cleveland, qui lui ouvre les portes d'une brillante carrière en Russie, aux États-Unis, en Asie, en Europe occidentale et notamment en France. Alexander Ghindin se produit en récital dans des lieux prestigieux - Carnegie Hall, Philharmonie de Varsovie, Théâtre du Châtelet, festivals de Colmar, Dinard, Chopin à Bagatelle, La Folle Journée et La Roque d'Anthéron. Soliste aux côtés d’orchestres tels que la Philharmonia de Londres, le Berliner Sinfonie-Orchester, l'Orchestre National de Belgique ou le Münchner Philharmoniker, il joue sous la direction de chefs renommés tels Vladimir Spivakov, Paavo Järvi, Jean-Claude Casadesus ou Leonard Slatkin. Partenaire en musique de chambre de Boris Berezovsky pour des concerts à deux pianos, en récital ou avec orchestre, il aime à fréquenter un répertoire moins visité avec les concertos de Rimski-Korsakov, ou la musique de Szymanovsky, Nino Rota ou Adams (Grand Pianola Music). Instigateur de projets originaux tels que “Musicians for Peace”, qui rassemble douze pianistes de nationalités différentes pour un concert autour de la paix, Alexander Ghindin a enregistré chez Ondine les versions originales des Concertos n°1 et n°4 de Rachmaninov, chez Capriccio le Concerto de Schnittke et l’intégrale des sonates pour violon et piano de Brahms avec Vladimir Spivakov, et chez Naxos un superbe récital Scriabine. Sont parus depuis un disque à quatre mains avec Cyprien Katsaris et un autre en solo, avec des oeuvres de Tchaïkovsky, Rachmaninov et Stravinsky.