Accompagnement à la sensibilisation musicale

Parcours pédagogiques du Rectorat

Plus de 10 000 scolaires - de la primaire à l’enseignement supérieur - bénéficient chaque année de places de concerts à moins de 5 € pour La Folle Journée. En 2017, 55 concerts à 4€ leur sont proposés.

C’est dans ce cadre que le Rectorat et la Délégation Académique à l’Action Culturelle proposent à près d’un millier de collégiens et lycéens de la Région Pays de la Loire plusieurs parcours d’éducation artistique et culturelle.
Outre les concerts de La Folle Journée, ces propositions intègrent l’exploration de la thématique de l’édition du festival à travers un autre domaine artistique (architecture et urbanisme, peinture, cinéma…) et la restitution des productions des élèves sur les sites Internet des différents partenaires.

Les participants à ces parcours bénéficient d’une pièce de théâtre, de spectacles de sensibilisation musicale, de visites pédagogiques du quartier et des lieux du festival, de diffusions de films (au Cinématographe) ou encore d’études de tableaux (au Musée des Arts).


 

Spectacles de sensibilisation musicale

Dans le cadre d’un partenariat avec l’Accoord, le Fonds de Dotation propose aux habitants des quartiers nantais d’assister gratuitement à un spectacle de sensibilisation musicale construit autour de la thématique de l’édition de La Folle Journée.

Plusieurs représentations ouvertes à tous les publics ont lieu dans les maisons de quartier et centres socio-culturels au début de l'année. Parce qu’elle est accessible à toutes et tous, tant par son format que par son traitement d’une thématique, cette proposition constitue un premier pas pour les publics vers la découverte de La Folle Journée ; plus encore, elle représente un signal fort de la volonté du festival de se déplacer au plus près des populations.


 

Représentation théâtrale

Depuis plus de 10 ans, La Folle Journée propose, via son Fonds de Dotation, une pièce de théâtre spécialement conçue autour de la thématique de l’édition en cours.

Donnée dans les établissements scolaires mais aussi dans certaines médiathèques de la métropole nantaise, elle permet d’évoquer les œuvres et compositeurs programmés pendant le festival. Parce que cette proposition se déplace dans l’enceinte des collèges et lycées de la Région Pays de la Loire et dans différents quartiers de la ville, elle constitue un outil pertinent au service de la sensibilisation musicale de tous les publics. La qualité de cette pièce écrite par Patrick Barbier, musicologue et professeur à l’Université d’Angers, et mise en scène par Pierre Lebrun, est une autre explication à son succès auprès de l’ensemble des spectateurs.


 

Concerts décentralisés

Dans le cadre des missions du Fonds de Dotation, le CRÉA, qui assure la direction artistique du festival, propose chaque année de nombreux concerts hors les murs.

Particulièrement destinés aux populations ne pouvant se déplacer jusqu’à La Cité de Nantes, ces concerts sont donnés par des artistes de La Folle Journée. La musique classique se donne ainsi à voir et à entendre auprès des résidents des maisons de retraite, centres hospitaliers, crèches pour enfants handicapés, maisons d’arrêt, centres de détention, mais aussi au Passage Sainte-Croix et à l’Université de Nantes. Très attendus par l’ensemble des bénéficiaires, ces concerts permettent de recréer du lien avec l’extérieur.

Une offre culturelle de qualité, au plus près des publics dits « empêchés » ou ne se rendant pas spontanément dans les salles de musique classique.
 

Parcours de découverte de La Folle Journée pour des jeunes « sous main de justice »

Lorsqu’ils sont « placés sous main de justice », les jeunes re-questionnent leur rapport à la société et sont en quête d’une redéfinition de leur place en son sein.

Pour favoriser leur insertion sociale et professionnelle, le Fonds de Dotation et la Direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse ont co-construit des parcours de découverte de La Folle Journée. Orientés d’abord autour de l’appréhension du monde du travail, ils permettent à des personnes mineures et majeures suivies par les services de la DPJJ et de la Protection de l’Enfance de rencontrer des professionnels du milieu du spectacle (techniciens, musiciens, chargés de production…) et d’effectuer des stages au sein de la SAEML Folle Journée.

Ils participent également à des cafés-échanges autour de la musique, se rendent en famille à des concerts de La Folle Journée et, pour ceux placés sous le coup d’une mesure pénale, effectuent des missions de logistique et d’administration au sein de la société de production du festival.


Ateliers d’éveil musical

Si La Folle Journée reçoit régulièrement dans ses concerts des apprentis spectateurs, force est de constater que les tout-petits nécessitent une attention bien particulière. Le Fonds de Dotation a donc choisi de proposer aux 0-3 ans des ateliers d’éveil musical spécialement conçus et adaptés à eux, comme une première exploration sensorielle de la musique classique. Plusieurs crèches et multi-accueils des quartiers prioritaires nantais recevront à deux reprises ces ateliers, avant et après le festival ; leur duplication dans d’autres espaces de la métropole est également envisagée.