Direction artistique

René Martin

Après des études supérieures de gestion et d’administration des entreprises ainsi que des études musicales (percussion, histoire de la musique, classe d’écriture, harmonie, musique électroacoustique), René Martin crée à Nantes le Centre de Réalisations et d’Études Artistiques.

Directeur artistique de ce centre depuis 1979, il organise chaque année une série de concerts de musique de chambre, le CMC et des concerts spirituels à Nantes et dans les Pays-de-la-Loire.

En 1981, René Martin crée avec Paul Onoratini, à l’époque maire du village, le Festival International de piano de La Roque d’Anthéron qui devient rapidement le plus grand festival de piano au monde et invite très régulièrement les plus grands artistes d’aujourd’hui et de demain : Radu Lupu, Martha Argerich, Nelson Freire, Nikolaï Lugansky, Boris Berezovsky, Nicholas Angelich , Daniil Trifonov…

L’année 1986 voit la naissance des Moments Musicaux de l’Hermitage à la Baule qui rassemble tous les plus grands chambristes actuels : les quatuor Ysaÿe et Modigliani, Régis Pasquier, Jean-Claude Pennetier, Anne Queffélec, Claire Désert, Renaud et Gautier Capuçon...

Puis, en 1988, c’est le célèbre pianiste russe Sviatoslav Richter qui lui confie son Festival de la Grange de Meslay en Touraine, point de départ d’une grande complicité entre les deux hommes. René Martin organise alors plus de 100 concerts avec S. Richter, assure la direction de son festival et apporte régulièrement ses conseils aux nuits de décembre du Musée Pouchkine à Moscou.

René Martin assure aussi depuis plus de 25 ans la direction artistique de l’Abbaye Royale de Fontevraud, plus importante abbaye de l’occident chrétien. Ce lieu possède dix salles de concert et accueille les plus grandes formations de musique sacrée comme celles dirigées par Philippe Herrewaghe, William Christie, Paul van Nevel, Christoph Spering…

En parallèle, René Martin développe une action artistique à l’étranger sous le nom de Label Nantes en organisant des tournées de concerts au Japon, au Brésil et en Angleterre.

Additionnant toutes les expériences des festivals dont il a la charge, il décide d’aller encore plus loin dans la diffusion musicale en créant à Nantes, en 1995 La Folle Journée, un événement original qui va révolutionner l’image des concerts classiques en France et dans le monde. Grâce à son concept innovant - chaque représentation musicale n’excède pas 45 minutes - la Folle Journée se propose ainsi de sortir le concert hors de son cadre conventionnel, en favorisant la formation d’un public nouveau - de jeunes bien sûr, mais de tous les âges - par le bouleversement du rituel immuable et un peu compassé du concert traditionnel.

Depuis 2003, la Folle Journée s’est étendue à 11 villes de la région des Pays-de-la-Loire et connaît un succès retentissant qui la place parmi les plus grands festivals internationaux. Elle a fêté en 2014 ses 20 ans à Nantes et ses 10 ans à Tokyo.

Elle a en effet su s’imposer à l’international à Lisbonne de 2000 à 2006, à Bilbao depuis 2002, à Rio de Janeiro en 2007, à Varsovie depuis 2010 et dans cinq villes du Japon (Tokyo, Niigata, Kanazawa, Biwako, Tosu) où se pressent chaque année depuis 2005 plus d’un million de mélomanes.

Ekaterinburg, en Russie, vient de venir compléter la partition avec une première édition en 2015 dédiée au thème de la « Passion » qui a rassemblée lors des 80 concerts plus de 35 000 spectateurs pendant 3 jours.

Autres événements originaux d’importance, les « Folles Nuits », conçues dans l’esprit de la Folle Journée permettent là-aussi à un large public d’aller, le temps d’un week-end, à la rencontre d’un compositeur célèbre ou d’un courant majeur de l’histoire de la musique. Sous les conseils avisés du directeur artistique René Martin, les villes de Nîmes, Blois, Noirmoutier et récemment Grenoble s’attachent en effet à bouleverser le rituel du concert traditionnel en présentant en un lieu unique et pour des prix modiques des concerts de qualité accueillant dans une atmosphère chaleureuse et conviviale des musiciens parmi les plus éminents de la scène internationale actuelle.

Directeur artistique connu et reconnu, René Martin a reçu, au cours de la Folle Journée 2005, les insignes de l’Ordre National du Mérite des mains du Ministre de la Culture et de la Communication français, M. Renaud Donnedieu de Vabres.

En mars de cette même année 2005, dans le cadre de la Folle Journée à Lisbonne, le Président de la République du Portugal, Yorge Sampaio, lui a remis la médaille de Commandeur de l’Ordre de l’Infante Henrique, titre le plus honorifique que le gouvernement puisse remettre à un étranger.

En 2011, il a été nommé Commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres.

En septembre de cette même année, lors de la Folle Journée de Varsovie, René Martin reçoit des mains du Ministre de la Culture polonaise la médaille d’or « Gloria Artis », plus haute distinction décernée aux personnes qui s’illustrent dans le domaine de la création artistique, de l’activité culturelle ou de la protection de la culture ou du patrimoine polonais.

En avril 2013, René Martin a été nommé Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur.

En mai 2013, il reçoit du Ministre de la Culture du Japon, représenté par Monsieur Seiichi Kondo, le prix très prestigieux de Commissaire pour les Affaires Culturelles du Japon afin de saluer sa collaboration avec ce pays dans lequel René Martin organise presque 700 concerts chaque année.

LE CREA - CENTRE DE RÉALISATIONS ET D'ETUDES ARTISTIQUES

Basé à Nantes, le CRÉA est l’une des structures organisatrices de concerts les plus dynamiques de la Région des Pays de la Loire. Afin de diffuser la musique le plus largement possible, le CRÉA initie des concepts nouveaux qui renouvellent l’approche du concert “classique” et ouvrent à un vaste public des horizons nouveaux.

Son activité se développe particulièrement dans la Région : le CRÉA est directeur artistique des concerts en l’Abbaye de Fontevraud (avec laquelle il mène également une politique d’enregistrement de disques), des Moments Musicaux de L’Hermitage (La Baule), du CMC (Concerts de Musique de Chambre, Nantes), des Concerts Spirituels (Nantes) et de La Folle Journée.

L’activité du CRÉA rayonne aussi au-delà des frontières de la Région avec le Festival International de piano de La Roque d’Anthéron, les concerts à La Grange de Meslay, des saisons de concerts au Théâtre de Nîmes, à Orléans (Fortissimo) ainsi qu’à l’étranger.

Dirigé par René Martin, le CRÉA compte aujourd’hui une dizaine de salariés participant à l’élaboration de ces événements : programmation (René Martin), logistique et production, administration et dramaturgie.